Une politique des déchets volontaire

Aujourd’hui, la CDA gère les déchets sur le territoire, (dans le cadre du Plan national de gestion des déchets et du futur Plan régional de prévention et de gestion des déchets de Nouvelle Aquitaine.
La politique déchet doit être articulée et cohérente, c’est pourquoi il s’agit de proposer une politique globale du déchet à l’échelle de la CDA.

Lutter contre la surproduction de déchets

Created with Sketch.

Lutter contre la surproduction de déchets en mettant en place une politique de suppression du gaspillage alimentaire dans la restauration collective, en mettant en place un réseau d’ateliers de réparation et de recyclerie, en expérimentant les couches lavables dans une crèche volontaire et la distribution de kits périodiques écologiques à l’université.
La surproduction de déchets concerne actuellement les biodéchets ainsi que les déchets non recyclables et/ou polluants. La lutte contre les déchets comprend donc :

  • Lutter contre le gaspillage alimentaire dans la restauration collective

Un grand programme de lutte contre le gaspillage alimentaire dans la restauration collective et notamment les cantines scolaires, avec une formation des professionnels sur le sujet et une sensibilisation des usagers.

  • Accompagner la réduction du volume de déchets des restaurateurs de la ville

Une charte de lutte contre les déchets sera proposée aux restaurateurs de la ville.

  • Inclure la limitation des déchets dans la critérisation des subventions
  • Expérimenter les couches lavables dans un crèche volontaire et la distribution de protections hygiéniques écologiques à l’université

Nous lancerons une expérimentation des couches lavables dans une crèche municipale avec un travail de sensibilisation des professionnels et des usagers et une expérimentation de distribution de kits périodiques écologiques (protections hygiéniques qui ne soient pas à usage unique). Cela nous permettra de lutter contre la précarité hygiénique des femmes.

  • Mener une politique d’achat responsable de la commande publique

La ville doit avoir une action claire et visible dans la lutte contre l’obsolescence programmée notamment dans sa politique d’achats responsables pour ses services
Nous introduirons systématiquement des exigences sur la Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) des entreprises dans les achats et appels d'offres.

  • Mettre en place un réseau d’ateliers de réparation et de recycleries

Des recycleries et des ateliers de réparation seront créés dans la ville pour que chaque habitant puisse avoir un lieu proche de chez lui.

  • Imprimer les publications de la ville uniquement sur papier recyclé.

Nous ferons imprimer les publications de la ville uniquement sur papier recyclé et progressivement uniquement avec des encres à l'eau.

Collecter les déchets en vue de leur valorisation

Created with Sketch.

Collecter les déchets en vue de leur valorisation en poursuivant la politique de distribution de composteurs individuels et en accélérant la mise en place de composteurs collectifs, en mettant en place la tarification incitative sur les déchets d’ici la fin du mandat et en accompagnant le développement d’un projet de méthanisation citoyen et vertueux en matière environnementale.
Pour les déchets qui ne peuvent être évités, une politique plus ambitieuse de valorisation sera mise en place.
Concernant les biodéchets (environ 1/3 des déchets ménagers), nous proposerons la mise en place d’une solution de traitement à la source qui s’adaptera aux besoins de chacun :

  • Bénéficier d’un composteur individuel

Nous soutiendrons le maintien de la distribution gratuite des composteurs de jardin et l’étendrons à des lombricomposteurs aux habitants qui le souhaitent.

  • Bénéficier d’un composteur collectif

Les composts collectifs seront situés en pied d’immeuble, à l’intérieur des copropriétés qui le souhaitent ou à proximité des parcs

  • Collecter des biodéchets avec des poubelles spécifiques

Cette proposition s’adresse à ceux qui ne peuvent ou ne souhaitent pas avoir recours au compost individuel ou collectif.

  • Aboutir, à l’échelle de la CDA, à la mise en place la tarification incitative sur les déchets d’ici la fin du mandat.

Cette tarification permet de diminuer significativement la production de déchets non recyclés ou valorisés, elle existe dans de nombreux pays et se développe de plus en plus en France avec un réel succès. D’après les études elle permet de diminuer en moyenne entre 20 et 50 % des déchets ménagers (poubelle noire/bleue).

  • Développer un projet de méthanisation des déchets

Nous proposerons la création d’un projet de méthanisation collectif sous forme de SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) pour les biodéchets et les déchets des agriculteurs du territoire, qui associera la collectivité, les producteurs de biodéchets et les citoyens. Ce projet sera réalisé de façon concertée avec les habitants. Le gaz produit, uniquement à partir de déchets, pourra servir à la flotte de bus, aux réseaux de chaleur en substitution de l’incinérateur de déchets, ou aux véhicules de ramassage des déchets.
Nous accompagnerons les initiatives privées de méthanisations de déchets vertueuses non industrielles et nous opposerons aux projets issus de productions dédiées ou nuisibles à l’environnement en intégrant la question de la qualité des digestats et de leur incidence sur la qualité de l’eau et des sols.
Nous étudierons enfin sérieusement la méthanisation des boues des stations d’épuration de la CDA.

Former les professionnels et sensibiliser les citoyens

Created with Sketch.

Sensibiliser professionnels et citoyens sur les gestes vertueux en matière de déchets.
Le changement de pratiques concernant les déchets ne peut se faire qu’avec l’ensemble des producteurs de déchets.

  • Engager un dialogue avec les professionnels pour voir comment, collectivement, réduire la production de déchets.

Nous proposerons des formations aux employés des administrations territoriales et aux acteurs locaux qui le souhaitent.
Par ailleurs, il sera essentiel d’impliquer les citoyens dans cette politique.

  • Mettre en place des ambassadeurs-déchets

Ces ambassadeurs iront dans les foyers évaluer les besoins des habitants (compost, collecte) et les sensibiliseront sur les bonnes pratiques. Ils mettront en place des actions Zéro déchet et des animations collectives pour sensibiliser les citoyens
La pratique du « zéro déchet » pour les ménages permet non seulement une réduction significative des déchets, mais aussi l’adoption d’une consommation plus durable et de véritables économies pour le foyer. Nous soutiendrons les acteurs associatifs pour qu’ils soient partie prenante de cette démarche d’ambassadeurs.