La lutte contre l’exclusion



Lancer une expérimentation du minium social garanti

Created with Sketch.

Lancer une expérimentation du minimum social garanti, aide inconditionnelle qui ciblera dans un premier temps les jeunes de 18 à 30 ans et complétera les revenus de la personne ou du ménage pour dépasser le seuil de pauvreté

  • Redonner du pouvoir de vivre.

Les 10% les plus riches à La Rochelle gagnent en moyenne 7,4 fois plus que les 10% les plus pauvres. Le taux de pauvreté est lui supérieur à la moyenne nationale (18% des ménages), et il est particulièrement inquiétant pour la tranche des jeunes adultes de moins de 30 ans (33% !).
Nous devons redonner du « pouvoir de vivre » à ces jeunes, les sortir de la zone de vulnérabilité dans laquelle ils sont afin qu’ils puissent s’intégrer socialement à La Rochelle. Dans cette perspective, nous mettrons en place le minimum social garanti (qui n’est pas le revenu universel) qui leur permettra une plus grande autonomie dans la construction de leur avenir.
Une étude de faisabilité technique et financière sera entreprise avant de se lancer dans l’expérimentation.
Cette expérimentation ciblera la population âgée de 18 à 30 ans, résidant à La Rochelle, et qui vit sous le seuil de pauvreté national.
Le minimum social garanti (MSG) est une aide temporaire. Elle complétera les revenus de la personne ou du ménage. Ce n’est donc pas une aide forfaitaire. Elle est différente selon les personnes qui en ont besoin.
Le CCAS accompagnera les personnes dans leurs démarches pour activer toutes les aides de droit commun auxquelles elles pourraient avoir droit avant d’étudier l’attribution du Minimum Social Garanti. Quand toutes les aides possibles ont été épuisées, et si la personne se retrouve toujours sous le seuil de pauvreté, alors il lui sera versé le complément de revenu nécessaire : le MSG.
Mais le MSG ne sera pas une aide inconditionnelle. Son attribution sera soumise à condition d’un accompagnement social par les différents partenaires, notamment la définition d’un projet de vie et professionnel lui permettant de sortir de la précarité. Un contrat est établi entre le bénéficiaire pour tous les membres du foyer et le CCAS. Le non-respect injustifié du projet d’accompagnement social donnera lieu à l’arrêt des aides du CCAS.
Au-delà du minimum social garanti, renforcer la présence éducative pour mieux identifier les jeunes éloignés des institutions pour les accompagner vers la réinsertion

Co-construire une politique pour une ville inclusive

Created with Sketch.

Co-construire une politique pour une ville inclusive en identifiant les difficultés sur le territoire et en se donnant comme priorité l’accueil des enfants en situation de handicap dans l’ensemble des structures municipales et associatives

  • Organiser des assises du handicap et de l’aide à domicile qui feront remonter les difficultés se trouvant sur notre territoire.

L’objectif est notamment de créer une cartographie, un état des lieux sur l’accessibilité et l’inclusion du handicap dans la ville. Cela afin d’assurer le suivi et le maintien d’habitat inclusif intégrant toutes sortes de handicaps.

  • Faire une priorité de notre mandat sur l’accueil des enfants en situation de handicap dans l’ensemble des structures municipales et associatives.

Nous soutiendrons les actions de formation et de sensibilisation auprès du corps enseignant, des ATSEM, des administratifs et des élèves dans les établissements appelés à recevoir des élèves avec handicap.
Nous favoriserons les liens entre les associations spécialisées dans le handicap et celles généralistes. Nous soutiendrons les actions de formation et de sensibilisation auprès des dirigeants, bénévoles et salariés des associations appelées à accueillir des enfants avec handicap.
Nous privilégierons les médiations culturelles municipales vers les enfants en situation de handicap et/ou d'exclusion, au sein du Carré Amelot et des autres structures de la commune, puis de la CDA, et des associations bénéficiant de subventions.

Renforcer le bien-être de nos aînés

Created with Sketch.

Renforcer le bien-être de nos aînés en accompagnant l’adaptation de leurs logements, renforçant l’accompagnement global à domicile et en améliorant la qualité de vie dans nos Ehpad (alimentation, jardins potagers, services culturels…)

  • Permettre aux aînés de bien vivre à domicile

La plupart des logements ne sont pas adaptés aux conditions de vie des personnes âgées dépendantes et beaucoup de ces logements sont difficilement adaptables. Pourtant, une grande partie de ces personne souhaite rester chez elles le plus longtemps possible. 
Nous devons les accompagner dans leurs démarches administratives et la recherche de financement de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) et du Conseil départemental qui ont compétence pour agir dans l’adaptation des logements.
Nous renforcerons l’aide à l’accompagnement global à domicile pour les personnes âgées et les personnes en situation de handicap. 
Nous développerons les moyens de communication et d’information aux aidants et aux familles des personnes pour qu’elles puissent avoir accès à ce service.
Nous évaluerons et renforcerons l’offre des Services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) qui offrent des aides aux actes essentiels de la vie quotidienne et des Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD).

  • Agir pour une vie saine et sereine dans les maisons de retraite

La santé des seniors est plus fragile. Pour la préserver, nous devons veiller à leur offrir un cadre de vie sain dans les maisons de retraite. Au niveau de la ville, nous pouvons agir sur la qualité de la nourriture servie.
Nous installerons un jardin potager dans chaque Ehpad pour favoriser le lien social et intergénérationnel, renouer avec le vivant et le travail de la terre, sensibiliser à l’alimentation bio et locale que nous souhaitons développer.
Nous amplifierons le plan alimentaire durable avec l’objectif d’atteindre rapidement 50% d’alimentation bio, 100% à terme dans les cuisines décentralisées des Ehpad
Nous proposerons de développer les services culturels comme les médiathèques mobiles. Ce portage de livres, CD, DVD peut être pensé au sein d’un réseau de solidarité intergénérationnelle qui pourrait proposer des activités aux personnes âgées dans les Ehpad. Par ailleurs, nous travaillerons à la mutualisation entre Ehpad et associations artistiques ou artistes indépendants, notamment via le prêt occasionnel de salles.

Développer une véritable politique d’accueil

Created with Sketch.

Développer une véritable politique d’accueil des migrants dans une démarche partagée avec les acteurs du secteur via une Maison du premier accueil, espace de premier contact pour accueillir, informer, rassurer, orienter…

La France est le pays des droits de l’Homme. Pourtant, dans les faits, les résidents étrangers et primo-arrivants sont souvent confrontés à une négation de leurs droits.
Il n’y a pas de dispositif public de premier accueil à La Rochelle pour les migrants. Cet accueil est grâce à l’engagement d’associations et de citoyens qui en l’état actuel de la situation ne disposent pas de tous les moyens pour assurer un accueil digne : logements à proposer, accès à des droits de base.
Nous sommes pourtant là au cœur de valeurs fondamentales d’humanité. C’est pourquoi l’enjeu de l’accueil des migrants et réfugiés doit nous mobiliser à l’échelle locale. Il doit aussi nous conduire à agir à l’échelle nationale, car nous devons porter avec d’autres villes cette conviction, pour faire évoluer les politiques souvent indignes menées au niveau français et européen.

  • Maison du 1er accueil : Améliorer l’accueil des migrants, dans une démarche partagée avec les associations et les communes volontaires de l’agglomération

Nous mettrons en place une Maison d’accueil pour les migrants, espace de premier contact pour accueillir, informer, rassurer, donner des informations pratiques, orienter les migrants. Nous en ferons un lieu centralisé de permanences d’associations qui œuvrent pour les migrants : assistance juridique, de santé, de logement, d’aide alimentaire ou autres…
Nous nous mobiliserons en tant qu’élus contre les conditions d’accueil indignes en Préfecture et contre les expulsions brutales de familles migrantes. Nous constituerons aussi des binômes élus-membres de Solidarité Migrants afin d’amplifier les parrainages républicains.
Nous mettrons en oeuvre une politique de sensibilisation et de formation des agents communaux à l’accueil des étrangers.

  • Améliorer le logement de migrants

Les différentes situations administratives dans lesquelles se trouvent les migrants rendent difficiles l’accès à un logement social, le bénéfice d’APL, l’emploi. Sans revenus, de nombreuses familles sont ainsi à la rue, même si elles bénéficient temporairement d’accueil d’urgence. Les associations ont énormément de mal à trouver des logements auprès de bailleurs privés.
Nous affecterons une infime partie du parc social dont les collectivités locales ont la responsabilité directe : 0,5% du parc (35 logements) à des associations en charge des migrants, pour faire face aux nombreuses situations dramatiques au moins temporairement.

  • Généraliser l’ouverture aux migrants à différents droits

Nous donnerons accès libre à certains équipements (médiathèques par exemple). Nous accorderons des tarifs sociaux pour les transports, le quotient familial pour les cantines scolaires, un accès facilité à l’auberge sociale.

  • Mieux inclure les personnes d’origine étrangère dans la cité : droit de vote et inclusion par la culture

Les personnes étrangères doivent pouvoir bénéficier des services publics et pouvoir exprimer leur avis sur les décisions politiques comme n’importe quel Rochelais. Leur différence culturelle est une richesse : donnons-leur l’occasion de la partager !
Nous soutiendrons la revendication de droit de vote des étrangers aux élections locales (municipales, départementales, régionales). En attendant que le droit de vote leur soit accordé, nous organiserons des référendums locaux permettant aux étrangers de participer à la vie démocratique communale.
Nous soutiendrons les initiatives culturelles locales des minorités visant à la reconnaissance de leurs pratiques, de leur histoire et de leur langue.

Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Vimeo. Cliquez sur “Afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter les paramètres de cookies de Vimeo. Consultez la Politique de confidentialité de Vimeo pour plus d'informations. Vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment ici.

Afficher le contenu